Qu’est-ce que le Méta-Coaching ?

Le nouveau phénomène appelé «coaching» signifie beaucoup de choses différentes pour différentes personnes. En dépit du fait que le sujet soit en mouvement depuis vingt ans (1991, Léonard Thomas, entraîneur U.), il n’y a toujours pas de définition unique de ce qu’est le coaching. Et il y a encore beaucoup de choses qui se font sous la bannière du « coaching » mais qui n’en sont pas.

En dépit de cela, la plupart des gens dans ce domaine ne le distinguent pas des autres professions d’aide, de thérapie, de consultation et du mentorat. La plupart savent que c’est pour les personnes en bonne santé, et non des gens qui sont blessés et éprouvent différentes formes de dysfonctionnement. La plupart savent aussi qu’il y a quelque chose qui concerne les nouvelles psychologies – cognitives, humanistes, positives, de développement, de force, de la mémoire, etc. La plupart savent aussi qu’il y a quelque chose de lié au défi, aux étirements, et à l’obtention de meilleurs résultats. La plupart commencent à le lier à des expériences de pointes, au sens et à la signification, à la contribution, à la création d’un héritage, au tempérament de chef, etc. Tout ceci est bon – très bon.
Alors le coaching, c’est quoi? Comment le décririez-vous à quelqu’un qui ne sait pas ce que c’est? Et comment définissez-vous le Méta-Coaching? Alors, imaginez que quelqu’un demande la vraie question : «Le coaching, qu’est-ce que vous voulez dire par coaching?»

  • Le coaching permet de vous faire évoluer vers votre prochain niveau de développement et de performance ;
  • Le coaching c’est s’étirer hors de votre zone de confort, afin que vous deveniez tout ce que vous pouvez devenir ;
  • Le coaching c’est se concentrer farouchement sur ce qui est d’une importance cruciale pour vous avec une clarté cristalline ;
  • Le coaching c’est de planifier de grands objectifs et de créer un plan pour les réaliser ;
  • Le coaching c’est un engagement envers vous-même de ne pas vous rabaisser, mais de puiser dans les potentiels intérieurs qui ne demandent qu’à être relâchés.
  • Le coaching c’est de se faire une promesse à soi-même d’être le meilleur que vous puissiez être pour vos proches et vos collègues.
  • Le coaching est la force de l’égo d’entamer un projet qui va changer votre monde et celui de beaucoup d’autres.

Comment répondrez-vous à la question? Quelle réponse reçoit le plus d’attention des gens, celle qui leur fait vous demander d’en dire plus? Quelle réponse incite les gens à un état d’inspiration et d’espoir pour ce que le coaching peut faire dans leur vie et les pousse à vous demander de devenir leur coach? Ceci est votre exercice d’encadrement de base. Cela porte sur la façon dont vous encadrez le coaching en soi, la façon dont vous le classez et les activités centrales que vous placez dans cette catégorie. Et puisque vous savez, en tant que méta-coach, que quiconque établit l’encadrement contrôle le jeu – comment allez-vous faire l’encadrement pour ceux que vous allez rencontrer? Or, dans le manuel de formation de Maîtrise du Coaching, il y a une définition du Méta-Coaching. C’est l’une des questions utilisées pour « Le Test » de la 8e journée (comme vous le savez bien !) que les gens trouvent être l’une des questions les plus difficiles à répondre. Hier, j’ai écrit un article sur « La science du Coaching » pour l’ICF, à Taiwan, où ils m’ont demandé d’aider à promouvoir le Méta-Coaching à Taiwan, j’ai mis à jour la définition pour qu’elle soit parfaitement actuelle avec ce que le Méta-Coaching est devenu et sur ce sur quoi nous nous concentrons. Donc, voici la définition mise à jour qui se trouve maintenant dans le manuel :

Le coaching est la force de l’égo d’entamer un projet qui va changer votre monde et celui de beaucoup d’autres.
 Comment répondrez-vous à la question? Quelle réponse reçoit le plus d’attention des gens, celle qui leur fait vous demander d’en dire plus? Quelle réponse incite les gens à un état d’inspiration et d’espoir pour ce que le coaching peut faire dans leur vie et les pousse à vous demander de devenir leur coach?

Ceci est votre exercice d’encadrement de base. Cela porte sur la façon dont vous encadrez le coaching en soi, la façon dont vous le classez et les activités centrales que vous placez dans cette catégorie. Et puisque vous savez, en tant que méta-coach, que quiconque établit l’encadrement contrôle le jeu – comment allez-vous faire l’encadrement pour ceux que vous allez rencontrer?
 Or, dans le manuel de formation de Maîtrise du Coaching, il y a une définition du Méta-Coaching. C’est l’une des questions utilisées pour « Le Test » de la 8e journée (comme vous le savez bien !) que les gens trouvent être l’une des questions les plus difficiles à répondre. Hier, j’ai écrit un article sur « La science du Coaching » pour l’ICF, à Taiwan, où ils m’ont demandé d’aider à promouvoir le Méta-Coaching à Taiwan, j’ai mis à jour la définition pour qu’elle soit parfaitement actuelle avec ce que le Méta-Coaching est devenu et sur ce sur quoi nous nous concentrons. Donc, voici la définition mise à jour qui se trouve maintenant dans le manuel :
Le Coaching est l’art de faciliter, un individu ou une organisation sur un résultat précis, par une conversation impitoyable et passionnée, qui fait ressortir le cœur des significations du client, identifie et mobilise les ressources intérieures et extérieures, pour élaborer, libérer et actualiser les potentiels du client à réaliser ses rêves.

Le Meta-Coaching est une méthodologie de coaching de pointe, qui dépasse le Coaching de Performance traditionnel, menant à la fois le client et le coaching à des niveaux supérieurs. À ces niveaux, il est naturel et facile de faire survenir un changement profond. Développez votre capacité à modeler les transformations que vous désirez.

Le Meta-Coaching est basé sur les Sciences Cognitives de la PNL (Programmation Neuro-Linguistique) et de la Neuro-Sémantique, ainsi que sur la Psychologie d’Auto-actualisation de Maslow et Rogers. Il intègre ces modèles dans une approche avancée du coaching

  • Facilitation, pas consultation, enseigner, faire une thérapie, conseiller, faire du mentorat. Modèle de facilitation.
  • Un coaching individuel et de groupe.
  • Utiliser le processus de résultats bien formés pour générer un IPC : Indicateur de performance clé pour mesurer.
  • Une relation intime et ouverte créée par l’attention (même l’amour) et la ténacité (affrontement).
  • Le cadre (interprétation, modèle mental, signification) est toujours le vrai problème, et non pas les expériences et les émotions.
  • Les gens ne sont pas cassés, mais ont des ressources potentielles pour être à leur meilleur et actualiser leur plus haut et meilleur niveau.
  • La poursuite de l’auto-actualisation à l’intérieur des clients en évolution à devenir complètement en vie/complètement humain et performant avec leurs plus hautes significations. Cela fait beaucoup. Et comme tel cela parle de la richesse de ce que vous pouvez faire en tant qu’un Méta-Coach licencié. Et c’est centré – cela présente le coaching non comme une conversation agréable, un fourre-tout de trucs, ou simplement une façon positive de penser. C’est une façon de devenir plus que ce que vous êtes, c’est une façon de devenir authentiquement humain comme une personne qui atteint son meilleur.

Le Méta-Coaching est trés détaillé et complet. Il se distingue des autres formations de coaching par le fait qu’il intègre 7 compétences, que vous pourrez utiliser systémiquement avec vos clients. Durant la formation, nous nous concentrons sur vous en tant que coach, sur vos outils de coaching pour créer une vraie compétence professionnelle, et sur votre business afin que vous soyez en mesure de créer une affaire commercialement viable dans le coaching.

Ces 7 compétences sont évaluées chacune spécifiquement grace a une grille d’étalonnage (benchamrking) trés précise. Ainsi L’écoute, le soutien, le questionnement, le Méta-questionnement, donner du feedback, recevoir du feedback et l’induction d’état sont notés individuellement lors de session de coaching en directe. Un niveau est demandé pour être certifié.

Article de Michael Hall traduit par Annie Létourneau

 

Lire les Mentions Légales et Conditions de Vente